Quand tout va bien, c’est que rien ne va ?

le_calme_avant_la_tempeteParfois j’ai l’impression que les périodes où tout va bien ne sont en fait que transitoire en attendant qu’une période plus pénible va suivre… Depuis le début d’année, certes il y a des hauts et des bas, mais dans l’ensemble mon humeur et mon morale étaient bien meilleur qu’une année auparavant.C’est vrai qu’il y a un an, j’avais quelques soucis de santé que j’ai tardé à traité et que j’en étais arrivé à avoir du mal à mettre mes chaussures le matin et de marcher jusqu’au train !

Oui, le geek est très con lorsqu’il s’agit de sa santé… Autant, lorsque l’ordinateur commence à ralentir, on réinstalle tout de suite et si ça ne suffit pas, on change des pièces. Autant, pour ma santé, j’attends de ne plus en pouvoir pour agir.

Presque 8 mois, c’est à peu près le temps que j’ai pris pour me soigner et pour guérir (je voulais mettre 6, mais en y repensant…8 c’est plus proche de la vérité). Depuis je me suis mis au sport, et j’ai une hygiène de vie un peu plus propre.

Tout n’est pas rose pour autant parce que le sport… j’ai un peu levé le pied ces dernières semaines. Il y a le froid, la pluie et… mille et une excuses foireuses pour ne pas en faire ! (J’ai un vélo d’appartement, alors froid et pluie…). Et pourtant il faudrait que j’en refasse, ce n’est pas un acquis – je l’ai cru un temps -, c’est un combat avec ma volonté.

Pareil pour le temps passé derrière le PC, je m’étais un peu calmé depuis l’été dernier (on ne peut pas courir et se vautrer dans une chaise de bureau en même temps), et j’ai un peu replongé depuis que j’ai changé de machine… J’ai longtemps hésité à le faire d’ailleurs ! Mais je me suis dis que j’avais changé et que j’étais un peu plus mûr. Et en fait non, je n’ai pas vraiment changé et je me laisse un peu trop souvent tenter par le clavier et la souris… A nouveau, c’est le signe que c’est un combat de tous les instants ce changement que j’espère. Il ne me sera pas servit dans un plateau d’argent, c’est à moi d’y travailler et de faire les efforts nécessaire !

Pour autant, tout n’est pas perdu, vu que je m’en rend compte… mais bon… Tout semble à refaire…

Il va falloir que je me méfie un peu plus lorsque j’aurai l’impression que tout vas bien à l’avenir, et que je me repose un peu moins sur mes lauriers.

« Il ne faut rien accepter comme acquis.  »
de Philippe Bourguignon

4 réflexions sur “Quand tout va bien, c’est que rien ne va ?

  1. Je ne suis pas d’accord avec toi. Les bonnes périodes ne sont pas forcément de mauvais présages. Tu imagines qu’en pensant ça tu commences déjà à être inquiet et gâcher ta bonne période.
    Sois positif sans réfléchir ! Sois un épicurien de chaque minute !

    J’aime

    • Je peux te rassurer, je suis également pas d’accord avec moi, et j’y travaille !!!
      D’ailleurs, je ne compte pas me laisser « bugger » par cette manière de penser… Think positive 😉

      J’aime

  2. Il faut arriver à rester motivé, c’est pas simple.
    C’est un peu comme les gens qui ont un addiction et qui pense qu’après une période de sevrage, ils pourront ressayer sans redevenir addict.

    Il faut rester motiver, se pousser au cul, tout le temps, pour se sentir bien et être heureux.

    Ce qui est quand même fous, on semble être programmé pour avoir plus de facilité à se vautrer dans le malheur.

    Pour ma part, je suis plutôt content de moi, j’arrive à me tenir au sport (2 fois par semaine avec un prof), bon ok, je paie, ça aide à se motiver.
    Mais j’ai déjà pris la décision que je reprendrais l’année prochaine (avec un court + 2 fois de la muscu par semaine).
    Et cette été, je vais me remettre au Roller au moins une fois par semaine, ce qui risque d’être moins facile.
    Car en fait, la motivation actuelle est aussi aidé par la routine 🙂

    Bon en tout cas, tout ça pour dire que si je vois les bon côté de ma vie, c’est aussi parce que je me met des coups de pied au cul pour ça 😉

    J’aime

    • Oui, il faut savoir se sortir un peu de sa zone de confort, j’en parlerai dans un prochain article de cette maudite zone…
      Je le sais, et pourtant… bien souvent… je m’y vôtre ! En gros fénéant que je sais être 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s