Mise en perspective…

L’autre jour j’ai entendu parler d’un livre narrant les aventures d’un professeur de génétique très compétent dans tout un tas de domaines et notamment sur le syndrome d’asperger. Le côté cocasse c’est qu’il n’en est pas forcément conscient au départ. Et là…

… Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour que je m’identifie un peu à ce personnage. Pas que je sois un génie de la génétique (on en est loin) ni que je sois un génie en informatique (je sais me défendre cela dit) ou encore un génie  tout court ! Je me débrouille dans certains domaines, et j’aime à penser que je suis malgré tout au dessus de la moyenne. Toutefois, j’ai découvert il y a peu que j’avais de petits TOC. Ils sont assez discret et pas bien méchant, mais ils sont là et bien là ! J’ai mis 33 ans à les découvrir, il doit bien y avoir d’autres choses que j’ignore sur moi.

Je n’ai jamais été super à l’aise avec les gens, les foules et les rencontres. Je ne suis pas bloqué, mais en général, je dois me faire un effort pour me lancer dans l’aventure et je suis souvent très maladroit en voulant trop bien faire. J’ai d’ailleurs souvent l’impression d’être en décalage.

Je suis très souvent assez monomaniaque sur un sujet. J’ai du mal à ne pas finir quelque chose avant de passer à autre chose. Il est vrai qu’on dit que l’homme est souvent mono-tâche, mais non seulement je suis mono-tâche, mais j’ai beaucoup de mal à m’arrêter une fois lancée, il faut que je termine comme poussé par une force invisible.

En entendant parler de ce livre et de son héro, je m’y suis un peu retrouvé. Je dois sans doute avoir quelques symptômes autistiques, qui expliquent sans doute plein de choses quant à mon comportement.
Cette « révélation » (le mot est sans doute un peu gros parce qu’au final, je met juste un mot sur un quelque chose que je savais déjà) m’aurait sans doute un peu peinée il y a quelques mois, mais aujourd’hui je le prends plus avec humour en me disant que ça explique plein de chose (un truc que j’adore, c’est savoir le pourquoi du comment et de trouver des explications ! TOC vous avez dit ? 🙂 ). Je me dis aussi que soit les symptômes ne sont pas si prononcés que ça, soit c’est tellement prononcé que je n’en ai pas conscience. Mais dans les deux cas, dans la mesure où je le vis plutôt bien, je pense que ce n’est pas la peine de s’arrêter trop longtemps sur le sujet si ce n’est sur le ton de la plaisanterie. J’ai un pète au casque, mais je le vis bien !

Je n’ai pas lu le livre, mais j’imagine, pensées positives inside, que les situations cocassent engendrées par les syndromes du héro doivent le rendre attachant au possible et que l’histoire se termine bien.
Pour en finir avec cet article, le « hasard » fait parfois des clins d’oeil curieux, sans doute pour être sûr de faire passer un message ?! Alors que je n’entends JAMAIS parler du syndrome d’asperger (ou alors je ne le remarque pas), en zapouillant au hasard sur le petit journal un soir de la semaine dernière, je tombe sur la présentation d’un livre « Éloge du voyage à l’usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez » et l’interview de son auteur Josef Schovanec. Une grande bouffée d’air frais qui me donne vraiment envie de lire ce livre !!!

En attendant… Je dois finir GoT et j’en suis qu’au second, avant de passer à l’un des deux livres ! Je vais jusqu’au bout d’une tâche, qu’on se le dise 😉

« Le fou se croit sage et le sage se reconnaît fou.  »
William Shakespeare
ps : et moi je suis entre les deux

2 réflexions sur “Mise en perspective…

  1. Non, je vais t’envier, parce que quand je lis un livre qui me fait chi*r, je peux rester coincer dessus un an ! Au lieu de varier les plaisirs…
    J’ai essayé une fois de lire deux livres en même temps parce qu’un des livres étaient pénible, et j’ai perdu le livre qui ne me plaisait pas et donc… pas finit 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s