Coup de pouce…

Quand on est de nature introvertie, que l’on excelle dans l’art d’être transparent alors que l’on cherche à attirer un peu l’attention, on a parfois besoin d’un coup de pouce pour sortir de sa coquille. En soirée notamment… Et ce coup de pouce c’est l’alcool !L’ivresse fait sauter peu à peu la retenue qui me caractérise et me permet souvent de me lâcher, de me défouler et de déconnecter. Je n’ai jamais (pas encore ?) fait de grosse connerie dans cet état et j’essaie, dans la mesure du possible de consommer des quantités raisonnables (difficile de ne pas en prendre un dernier verre, puis un autre…). Je ne peux pas nier que sur le moment, je me sens souvent bien / euphorique / invincible !

Vu comme ça, on pourrait croire que je cherche à me dédouaner, à me donner bonne conscience et à me justifier l’ivresse. Limite, à en faire l’apologie !

Sauf que… il y a un sauf… Ce n’est pas une solution, parce qu’on ne peut pas le faire tout le temps, je n’ai pas envie de finir alcoolique (je reviendrais la dessus plus tard) et parce qu’il faut parfois se sortir de sa coquille sans béquille. Des exemples où je ne peux pas profiter de ce coup de pouce ? Au boulot… Au volant… Au quotidien…

Plus jeune, en soirée, je n’étais jamais le dernier à lever le coude, mais les années on passé et c’est quelque chose que je supporte de moins en moins, je soupçonne une légère intolérance alimentaire qui me fait payer cher la moindre tentative d’excès.

Ce n’est d’ailleurs pas plus mal… à défaut d’avoir le mental pour m’assagir, c’est mon corps qui me l’impose. Comme il l’a fait il y a plus d’un an pour que je me remette au sport.

Parce qu’au final… même si ça à l’air tellement simple, cool, …,  d’obtenir un coup de pouce avec un verre. Ça reste quand même un drogue, qui est toléré, certes, mais drogue quand même. Et s’il y a une chose que je n’ai clairement pas envie de reproduire à partir du schéma paternel, c’est bien les problèmes liés à l’alcool…

Je veux le trouver ailleurs ce coup de pouce qui me manque bien trop souvent !

« J’essaye de noyer mon chagrin dans l’alcool mais depuis le temps… il appris à nager, mon chagrin.  »
Philippe Geluck

4 réflexions sur “Coup de pouce…

  1. Bonjour, je tombe sur votre article en effectuant des recherches sur l’introversion : peut-être le petit coup de pouce nécessaire serait simplement d’accepter sa nature introvertie, ne plus essayer de faire comme les extravertis… Cela n’empêche pas de participer aux soirées, mais a notre manière, en écoutant et en parlant calmement, en partant quand on en a assez, et en restant dans sa coquille si on en a envie…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s