Paradoxe au boulot…

Chaque année et pour chaque départ en vacances, c’est la même histoire. Cela fait un bout de temps que je travaille ici et je devrais m’y faire. C’était d’ailleurs comme ça un peu ailleurs, dans mes anciennes vies pro, mais pas de manière aussi prononcée, paradoxale !Tout le monde s’accorde à dire que les vacances sont importantes, pour recharger les batteries et repartir du bon pied au retour. Tout le monde, les boss y compris ! Lorsque les vacances sont encore loin, ils sont « content » que l’on parte se reposer, ça va améliorer notre productivité !

Et lorsque la dernière semaine arrive, lorsque les dernières 48h arrivent… Horreur !!! Tu pars en vacances ? Mais comment on va faire ? Est-ce que tu as bien tout prévu ? Vient on va faire un point ! Et puis on doit voir ça, ça et ça… Faudra finir ça aussi et avancer sur ce dossier. Puis régler l’autre dossier aussi qu’on avait mis de côté. Je résume parce qu’évidemment, la réunion « prise de conscience de vacances imminentes » dure bien plus longtemps. Et grignote les heures travaillées…

De mon côté, je suis en général pas trop mal organisé, j’arrive à gérer mon emploi du temps de manière à boucler ce qui doit l’être avant mon départ. Mais je ne suis pas si bien organisé que ça puisque je ne prévois jamais que l’on va me rajouter 2 semaines de travail avant mon départ. Mais cela part d’une bonne intention : #1 un boss sait ce qui est bon pour sa boîte. #2 Un boss sait quand il doit intervenir pour éviter que ça ne coince. #3 Si on a doute, revenir à #1 😉

Chaque année donc, alors que le départ pourrait se faire intelligemment en me laissant faire… L’engrenage bien huilé que j’ai mis en place se retrouve torpillé ! Et le pire… c’est de lire dans le regard de son boss quelque chose qui pourrait se traduire par « heureusement que je gère ton départ, sinon ça serait le bordel ». Qui me laisse avec un arrière goût de NO COMMENT !

Par avance donc, milles excuses aux collègues qui vont récupérer les pots cassés. C’est le boss qui gère, voyez avec lui (voir règle #1, #2 et #3 au cas où…), parce que moi, j’ai déjà la tête dans les bagages et en vacances, et je ne compte pas me faire em@&#er  vu le peu de reconnaissance ! Et c’est le moral / mental à toute épreuve que je m’apprête à affronter le J-1 demain 😉

3 réflexions sur “Paradoxe au boulot…

  1. Pour ma part la dernière semaine, j’ai tendance à ne faire que des petites taches.
    Pour les grosses taches, je les laisses aux collègues :), ça évite le passage de relais.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s