Brêves de septembre

La première de ce mois était idyllique, à l’autre bout du monde à profiter au maximum des vacances. Pas de boulot, pas de recherche de boulot, mais pas de sport non plus (à part quelques randos ou baignade). La deuxième partie représente la reprise. Boulot, recherche de boulot et sport…Pour le boulot, les vacances m’ont fait du bien. Je n’ai pas changé d’avis, j’ai toujours envie d’aller ailleurs. Plus encore lorsque je dois m’occuper des dossiers laissés à l’abandon par des « collègues » partis. Je mets entre guillemets parce qu’il s’agit de dossiers qui n’ont aucun rapport avec ce pour quoi je suis embauché (et encore moi avec mes compétences). Je suis juste la bonne poire qui ne dit jamais non… Mais c’est une bonne chose qu’on me confie ces dossiers. Ça motive à partir !

Le recherche de boulot n’est pas facile, j’ai toujours (un peu) espoir de trouver en Alsace, mais il n’y a pas de nouvelles offres depuis la rentrée. J’ai d’ailleurs un eu de mal à me positionner sur ce que je cherche réellement. Mais j’ai pris le partie de commander des livres pour me former de manière personnelle. Sinon il faudra également que je commence à m’activer pour chercher en région parisienne. Une chose est sûr, j’ai vraiment envie d’aller ailleurs. Que je ne progresse plus professionnellement pourrait m’aller, que j’ai du mal avec les choix de la direction, je pourrais également m’y faire… mais j’ai vraiment l’impression de régresser au niveau de mes compétences à force de traiter des dossiers que je ne devrais pas avoir à traiter… Je garde toute fois le positif, c’est formateur et me permet de savoir ce que je ne veux pas faire.

Toutes ces histoires de boulot ont tendances à me faire oublier les bien-faits de ces vacances. Surtout que ça commencer à traîner ! Mais rien n’est simple quand on recherche un emploi, surtout en période de crise !

Côté sport… C’est un sujet un peu plus léger, mais mon corps sait se rappeler à mon bon souvenir si je ne m’exerce pas un minimum. Je reprends doucement, mais sûrement. Ça fait plus d’un an maintenant que je cours plutôt irrégulièrement, mais j’aime ça. Au début j’étais motivé de courir quasiment chaque fois plus vite et plus longtemps. Depuis le début de l’année j’ai un peu plus de mal pour me motiver à y aller (même si je suis toujours super content après), et du coup cette irrégularité chronique fait que j’ai atteins mes limites en endurance / performance. On a beau dire, c’est toujours un peu frustrant de faire moins bien que les fois précédentes… Il faut juste se convaincre que l’intérêt est ailleurs (comme la vérité !) et que je cours pour ne pas / plus avoir mal au dos… (Et il y a du boulot pour m’en convaincre !)

Si je résume, septembre aura permis de changer d’air avant de revenir aux affaires… Qui ne sont pas toujours réjouissantes, mais ça pourrait être bien pire. Keep smiling !

ps : sinon, je confesse… je passe un peu trop de temps en ce moment derrière le pc à faire mon ado :-/

pps : j’aime bien cet musique qui reflète un peu mon état d’esprit du moment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s