Une année de sport

J’aime bien les bilans, l’occasion de voir mon chemin parcouru histoire d’en tirer des conclusions, des axes de changements pour ne pas dire améliorations. Pour le sport, j’ai plein de choses à dire sur cette année de commencement. On ne peut pas parler de remise au sport puisque je ne considère pas le peu d’activité sportive que j’avais étant jeune comme du sport pour avoir un semblant de condition physique. C’était soit de l’obligation, soit un loisir… Mais des légers soucis de santé m’ont fait prendre conscience qu’il était temps de m’y mettre.J’ai ressorti ma vieille paire de chaussure qui devait avoir plus de 10ans (on me dit plus de 15 ans ? seriously ???). Elle était pas loin d’être neuve, même si elles accusaient un peu leur âge. Je me suis lancé dans une petite course, un dimanche après-midi. J’ai souffert, mais j’y ai pris un certain plaisir. S’en ai suivis des courbatures pendant plusieurs jours, mais j’ai repris le WE suivant.

Je me suis amusé à me chronométrer et à mesurer mon parcours sur GoogleMap lors de mes premiers run avant de faire fonctionner mon cerveau de geek et vérifier s’il n’y avait pas d’application pour ça et c’est comme ça que j’ai installé nike+.

Je me suis pris au jeu d’améliorer mes performances de session en session. Plus vite, plus loin… Et j’ai trouvé mes limites assez rapidement. J’ai couru 11km avec un ami, j’ai forcé sur le retour au lieu de continuer à courir comme à l’aller et je me suis fait mal pendant plusieurs semaines.

L’hiver s’est installé, mais j’ai repris en février, avant de me refaire mal et comme je l’ai dis avant, j’avais atteint mes limites de coureur du dimanche, si je veux aller plus vite, je dois le faire un peu plus « sérieusement ». Je n’ai rien fait de mi-mars à mi-mai et puis j’ai repris, un peu avant la course pour action contre la faim. Ma première course « officielle » avec plein de monde, l’ambiance était sympa, mais c’est pas facile de doubler / se faire doubler et de tenir une distance record (officiellement 15km, mais j’ai alterné marche et course après les 10km). J’avais forcé un peu et je me suis un peu fait mal, et si on ajoute la chaleur de l’été, il n’en fallait pas plus pour me démotiver de la mi-juin à mi-septembre.

J’ai fait une tentative de course à la mi-aout, mais je suis parti un peu fort en souhaitant fait un temps correct – j’ai aussi découvert que quand on ne court pas pendant longtemps, on perd… Je l’ai avorté et je suis rentré à cause d’un point de côté…

Après mes vacances dans un paradis à l’autre bout du monde, j’ai repris, pas vraiment sérieusement, mais sans me mettre la pression cette fois. Je cours moins vite qu’au début de l’année, mais je prends à nouveau du plaisir et j’hésite moins à y aller, même si je ne suis pas en top forme. J’ai à nouveau mal au dos quand je ne fais rien, mais… Je commence à avoir mal aux genoux, je ne suis pas sur que ce soit lié à la course à pied, mais je vais surveiller…

En résumé, j’en suis, d’après les applications, à 149km de courses soit un peu moins de 3 km par semaine. Je compte mieux faire sur l’année prochaine (esprit challenge, quand tu nous tiens 😉

Pour ce qui est du vélo d’appart, je n’ai pas noté mes sessions (je vais le faire ! J’ai du en faire une bonne dizaine de fois lorsque j’étais motivé mais que le temps n’était pas top. Ce n’est pas nécessairement un bon entrainement pour la course à pied, il faudrait que je fasse cela plus sérieusement pour en être sûr !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s