Prisonnier du calendrier

Alors qu’on approche des 3 derniers mois, que les travaux sont presque terminés dans la chambre et le salon (mais qu’il reste la salle de bain…). J’ai à nouveau la douloureuse impression de ne plus gérer mon temps. Nos WE sont chargés pour cette fin juin et quasiment tout le mois de juillet. Deux mariages, de la famille qui nous rend visite, notre dernier trajet en Alsace et un dernier WE à deux avant la naissance…agenda

J’ai envie de tout faire, la n’est pas vraiment le problème, mais j’aimerai avoir des WE sans rien de prévu ! Rien que d’écrire cette liste m’énerve. J’ai envie de faire tellement de chose et je n’ai juste pas le temps.

On a fait les repérages hier pour meubler la chambre de notre futur colocataire, mais il faudra sans doute attendre août pour commander certaines choses.

Idem pour la salle de bain, ça sera pour aout…

En attendant, il va falloir que je choisisse mes activités ludiques, une espèce d’avant goût de ce qui m’attendra plus tard, en octobre. C’est un peu cela aussi qui m’énerve ou qui m’inquiète, ce changement qui est en cours, qui se profil petit à petit tel une lame de fond. Qui prend son temps pour arriver, mais qui finira par arriver.

Ce n’est pas l’échéance qui me fait peur ou qui m’inquiète, c’est l’attente. Je suis un éternel impatient… mais ça, il faudrait également que ça me passe, mais je n’ai aucune idée de par où commencer pour y arriver !

6 réflexions sur “Prisonnier du calendrier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s