Nouvelles habitudes

On a passé le cap de la semaine, après la maternité, le voici enfin à la maison !!!

C’est peu dire que mon quotidien a changé, il est désormais entièrement calqué sur le rythme du petit… C’est des cycles de 3h environs. Il me laisse peut de temps pour l’oisiveté et en même temps je n’ai plus le recul nécessaire pour en avoir besoin.

Les cycles commencent par des pleurs, toujours… il faut préparer le biberon, le donner (30-40min), le changement de couche et éventuellement d’habit. Parfois il faut faire des soins et enfin on a quartier libre !!!

Un cycle on mange, celui d’après on dort, celui d’après on dort et on recommence 😉

Je caricature un peu, mais au final je n’en suis pas très loin ! Le temps de gagner en efficacité dans le changement de couche (éviter de se faire arroser vers 3h45, essuyer la grosse commission avec plus de dextérité, …). Le monde des smartphones, claviers et écrans me paraît siiiii loin 😉

Tout ça pour dire que tout se passe bien ici, c’est la magie tous les jours de voir un petit bonhomme faire de nouvelles choses. De lui donner son premier bain et de lui souffler sa première bougie, une semaine déjà !

IMG_0221

J’espère ne pas laisser ce blog en jachère par faute de temps, j’ai bien envie de garder une trace des moments quelque part 😉

#2015enBillets : Mon automne

Service minimum cette semaine pour les billets, je pourrais faire un billet spécial mon automne 2015, mais en vrai l’automne ça me fait penser à l’été indien, la forêt qui se pare de couleur rouge, jaune, orange et un peu de vert. Cette photo résume bien mon automne à moi. Un peu de pluie et un chemin pour une balade en forêt !

automne

Pour d’autres automne, il faut aller voir chez Agoaye !

La rencontre

Un jour peut-être A. me demandera comment c’est passé la journée lors de laquelle il est venu au monde. Voici ce que je pourrais lui raconter…

Comme on s’y attendait, la nuit précédent l’accouchement a été merdique, on a peu dormi. La faute à un mix de stress et d’attente. La maman était tendue et avait peur que cela se déclenche avant l’heure prévue et pour ma part j’avais beau me dire que si c’était une opération, c’est quelque chose de maitrisé et que tout allait bien se passer, j’avais quand même une grosse appréhension par rapport à la santé de la maman.

Le réveil n’a pas été difficile pour autant, l’excitation était de mise. Tout était prêt depuis quelques jours, on a pu partir un peu en avance. Le hasard de la circulation et le temps de garer la voiture dans un parking pas trop loin (le temps d’entendre It’s a king of Magic) ont fait qu’à peine arrivée, deux sages femmes nous ont réceptionné et je me suis retrouvé aussitôt entrain de me changer en vue de la césarienne. On ne blague pas avec l’hygiène dans un bloc opératoire (tant mieux d’ailleurs) ni avec la montre !!!

S’en est suivis un monitoring pour s’assurer que tout va bien et ils ont emmené la maman pour la préparer. Et pendant ce temps là, le futur papa attend… attend… attend… ce n’était au final que 20 minutes, mais 20 minutes d’attente seul à vaguement entendre ce qui était fait dans la salle à côté. A se demander si tout se passerait bien et comment sera la suite.

Au bout de l’attente, on est venu me chercher pour rejoindre la maman derrière un rideau, l’opération a débuté aussitôt. Tout nous a été expliqué. Pour ne pas nous inquiéter et un peu sans doute pour nous occuper l’attention. J’ai a peine eu le temps de me rendre compte de ce qui était entrain de se jouer derrière ce rideau que déjà il était baissé et le bébé nous a été présenté.

Grosse émotion à ce moment. On l’a vu ensemble pour la première fois, à peine sorti du ventre. Rien qu’à l’évoquer j’en frissonne. On l’a entendu pleurer un peu, tout bousculé qu’il était, puis il est parti pour la pesé et le nettoyage.

Le temps c’est arrêté. Nous nous sommes regardé les yeux humides, nous étions parent d’un petit bonhomme ! Elle est devenue maman, moi papa et A. était né, enfin !!!

J’ai totalement perdu la notion du temps à ce moment là. A. nous a été rapporté, tout allait bien, la sage femme me l’a mis dans les bras, je tenais pour la première fois mon fils à côté de la maman… Notre première rencontre.

On a laissé la maman pour voir le pédiatre (et lui permettre de terminer l’opération), ces minutes ont été longues. J’étais à la fois heureux de porter ce tout petit bonhomme et dans l’attente d’avoir des nouvelles de la maman, de la retrouver et de pouvoir partager ce moment ensemble. Tous les trois maintenant ❤

A.

deux mainsPetite brève pour dire que le petit A. est arrivée dans notre vie lundi en fin de matinée. Il se porte à merveille, la maman se porte pas trop mal vu l’épreuve qu’elle a subit.

Pour son papa, c’est objectivement le plus beau bébé du monde !

D’autres nouvelles arriveront un peu plus tard… le temps de mettre de l’ordre dans les émotions de ces derniers jours. Et forcément, mon attention est totalement portée vers la jeune maman et le nouveau né 😉

Petit clin d’oeil d’avant naissance : Queen chantait ceci à la radio

Emotions…

Premier tour à la maternité dans une salle de travail aujourd’hui, rien de spécial, juste un monitoring et une prise de sang pour « préparer » la césarienne.

J’ai déposé la futur maman, je me suis démerdé pour faire 3 fois le tour du quartier pour me garer et ensuite je me suis trouvé totalement con. Je n’arrivais pas à trouver les mots pour demander mon chemin dans le vestiaire pour trouver la bonne salle de pré-travail. Un raz de marée d’émotion a happé mon cerveau et le peu de réflexion dont j’étais capable aujourd’hui rien qu’à imaginer demain.

Cette soirée est étrange, la dernière avant de devenir officiellement PAPA – ensuite il me faudra du temps pour digérer l’information et le devenir dans les faits…

Il y a l’appréhension quant au déroulement de la journée de demain et le cerveau qui est en ébullition. Trop d’émotions à traiter, j’espère surtout ne pas être un boulet et faire chier mon monde lors de l’opération. Qu’elle se passe bien et ensuite … profiter de ce petit bonhomme !

Et pendant ce temps là…

Il y a deux mois j’étais heureux de réussir à monter / démonter / remonter la poussette trio. Je me sentais prêt pour partir aussi loin que possible avec le petit. En commençant par rentrer de la maternité et un peu plus tard ramener le futur enfant prodige en Alsace histoire de rejouer la scène du roi Lion devant toute la famille et la belle famille.La présentation

Mais, il y a toujours un MAIS, j’ai appris avec horreur il y a deux semaines que pour la nacelle il fallait une espèce de ceinture / attache pour éviter que le petit se transforme en boule de flippeur. Avec un peu de recul, c’est vrai que je n’étais pas hyper rassuré avec le principe de la nacelle, en me disant que c’est quand même chaud de promener un petit comme ça, sans attache… Que je suis encore naïf sur le sujet (à dire à la manière You Know Nothing *** mon vrai prénom *** ) !!!you_know_nothing

Il y a deux semaine donc, j’ai appris qu’il existait les kit auto pour les poussettes, ça m’a rassuré sur le principe de la nacelle et plutôt que de ne le transporter qu’avec le cosy dos à la route (parce que de le savoir posé dans la nacelle ne me rassurait pas du tout, mais du tout. Je suis sans doute naïf, mais je ne le sentais clairement pas en sécurité et hors de question de risquer quoi que ce soit !!!). Sur le net il ne m’aura fallu que 5min pour trouver ce que je voulais après m’être fait un frayeur en voyant le produit indisponible sur Amazon (ce n’est pas bon signe en général…). J’ai donc commandé ce produit sur Eurekakids et tout ça m’est sorti de la tête… Je balance les marques et les sites parce que bon, ça défoule !

Jusqu’à un mail de leur part, 8 jours plus tard quand même, le temps de fouiller la cave sans doute, pour me dire qu’ils n’avaient plus le produit ! Bravo la gestion de stock (et le temps perdu…). Retour à la case départ, à moins d’une semaine de l’accouchement programmé… et pas moyen de mettre la main sur un site proposant ce kit auto. Même le magasin qui nous a vendu la poussette nous a indiqué que ce produit était en fin de stock…

Chaque problème ayant sa solution, il semblerait que d’autres kit soit compatible et je vais tester ça ce WE ! Et c’est parfait, c’est exactement ce genre de faux problème dont j’ai besoin pour m’occuper l’esprit et passer le temps en attendant le jour J la semaine prochaine !!!

#2015enBillets : Si cet acteur sonnait chez moi…

Ça tombe bien que le thème de cette semaine soit « si un acteur » et non pas « si une actrice » sonnait chez moi… Parce que bon, imaginer que je puisse batifoler (oui parce que bon… elle n’est pas venue pour beurrer des sandwichs… What did you expect ?) avec quelqu’un alors que celle que j’aime est enceinte jusqu’aux yeux et attend de mettre au monde notre premier enfant : TRÈS PEU pour moi !Lire la suite »

L’histoire de quelques rides de plus…

Et une bougie de plus à souffler sur mon gâteau ! Encore que, cette année, sur le mini gâteau surprise que m’a apporté ma chérie il n’y avait qu’une seule bougie -pour marquer le coup, ça lui a demandé un sacré effort de le faire – et ça m’a fait bien plaisir 😉

Le hasard du calendrier (ou pas ?!) a voulu que mini-moi soit prévu pour à peu près la même période que moi. Déjà en temps normal je n’y fais que moyennement attention. Cette année, mon passage de cap (Je suis désormais plus proche des 40 que des 30…) n’aura que peut occupé mon esprit et celui de mon entourage. Le plus important est évidemment comment se porte la futur maman, le futur bébé et quand va-t-il arriver ? Est-on prêt ? (non – mais on ne l’est jamais parait-il !)Lire la suite »

Baby is coming…

baby_is_comingA l’image des derniers épisodes d’une série TV, le suspens est à son comble. La futur maman est déjà passée faire deux monitoring pour s’assurer que tout va bien. Les soirs avant d’aller se coucher, épuisés que nous sommes par la journée qui vient de passer, elle me fait le coup de « j’ai des contractions » et voila comment on se retrouve à compter, chronométrer et se préparer à partir avant le jour programmé !Lire la suite »

#2015EnBillets : Ca, je sais vraiment bien le faire…

On ne va pas tourner autour du pot et essayer de s’inventer des habilités que l’on a pas… Si je m’autoproclame G33k, c’est qu’à partir du moment ou c’est un minimum électronique -sous réserve d’avoir un minimum de temps pour le comprendre- j’arrive à me démerder et au besoin à le réparer.

Avec l’avènement des ordinateurs et des smartphones, si c’est récupérable, j’arrive toujours à faire quelque chose. Cela vaut aussi pour la correction de bugs (souvent sur du code que je n’ai pas produit !!!)

Voila, ça, je sais vraiment bien le faire… Par contre, le problème, c’est quand on me demande de l’aide pour réparer un pc ou configurer le smartphone, je n’ai souvent pas la patience… parce que sérieusement, même si on ne connait pas, si on lit un minimum la notice… 90% du temps ça suffit. Mais c’est si on fait l’effort de lire la notice… 😉

Pour en savoir plus sur d’autres spécialistes, c’est ici !