Bleu, Blanc, Rouge…

144-mini-drapeaux-franceJ’aimerai dire plein de chose à ce sujet, mais mes idées sont un peu mélangées, fouillis et risque d’être mal interprétées.

J’aime mon drapeau, et j’ai toujours trouvé ça dommage que ces couleurs aient été appropriées par les partis de l’extrême…

J’aime ce drapeau parce que je suis fier d’être français. Pour moi cela représente un art de vivre, une culture, la gastronomie et une certaine ouverture au monde.

Je suis fier d’être européen aussi, tous ces pays si différents qui tente d’avancer ensemble. Certes, c’est loin d’être parfait, mais l’idée de départ est belle.

Je suis fier d’être citoyen du monde, on fait tous parti de la même espèce, tous autant que nous sommes, malgré toutes nos différences.

Cette humanité a fait tant de belles choses, pour en citer que quelques unes : les Pyramides, le Colisée, Machu Picchu, la tour Eiffel et les voyages dans l’espace. Sans oublier les actes de solidarités qui ponctuent notre quotidien. Certains diront que cette humanité est capable et a fait des choses moins belle, mais ce n’est pas le sujet, je souhaite rester positif !

Dommage que l’on ait trop souvent tendance à l’oublier… que du haut de nos différences apparentes, nous sommes finalement tous pareils…

 

Un peu de légèreté…

Depuis bientôt deux mois, en vrai un peu plus… on ne le dit jamais assez mais dans les derniers mois, une femme enceinte doit aller aux toilettes souvent… H24… 7j/7…

Depuis bientôt ‘n’ mois, mes nuits sont saucissonnées, hachées, coupées, décalées. On aurait pu croire que 5 jours sans descendance à la maison m’auraient permis de dormir un peu plus, mais par la force de l’habitude, je me suis réveillé chacune de ces nuits.

Il en résulte un état de fatigue chronique, que je pensais maitriser puis finalement non. Jusque là, rien de neuf… tous les parents sont sans doute déjà passé par là !

Sauf que là où ça devient drôle, c’est que ma fatigue me fait oublier certaines choses… comme fermer ma braguette ! 3 fois en 1 mois… il doit bien y avoir un acte manqué derrière tout ça ? 😉

braguette

:’-(

2 jours après je n’ai toujours pas de mot pour décrire ce qu’il vient de se produire hier soir à quelques kilomètres de mon domicile, à des endroits où je suis allé, à des endroits où j’aurai pu être… Je suis secoué en écoutant les informations, tant de personnes ont perdu la vie… Pourquoi ? Comment peut-on en arriver la ? Comment peut-on faire ça de sang froid ? Au nom d’un Dieu ? Sérieusement ???

J’ai une boule dans le ventre en pensant à mon petit et le monde dans lequel il va grandir… triste époque…citations-anglaises-einstein

Renaissance d’une vie sociale

Quand un nouveau petit être arrive dans la famille, toutes les habitues sont changées. Jusque là, rien de neuf, que du logique. Chez nous, on a eu la chance (et on l’a un peu provoqué aussi !) d’avoir des débuts assez calme, on a créé un petit cocon pour accueillir ce jeune homme en devenir, pour s’habituer à lui et qu’il s’habitue à nous.

Du haut de ses 7 semaines (déjà !), s’il m’arrive encore de me surprendre à penser que « c’est fou, je suis papa !!! », le reste est bien plutôt bien rodé. Le nourrir, le changer et l’habiller n’est plus un problème, le tâtonnement des débuts a cédé la place à une dextérité de haut niveau (héhé…) !

On n’hésite plus à le sortir et à l’emmener partout, il d’ailleurs fait son premier restaurant (on en profite, il ne fait que dormir !), pris le bus, le train et on se réserve le métro pour un peu plus tard… C’est en général dans ces moments là ou l’on se rend compte qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour les personnes à mobilité réduite…

Et on recommence à inviter du monde à la maison, on recommence à voir des gens, et cela ne perturbe de moins en moins A. Il ne nous reste plus qu’à se débarrasser d’un peu de fatigue… et l’on pourra dire que l’on a repris une vie « normale » 🙂social-life-while-traveling

#2015enBillets : Quand les bisounours font la guerre

La question n’est pas de savoir si oui ou non un bisounours est capable de faire la guerre, mais QUAND ! C’est évident que derrière les peluches qu’on nous montre et les stars de la télé qu’ils sont devenus se cache des êtres terribles… Ils ne sont pas arrivés là par hasard, ils se sont déjà battu pour avoir ce succès qu’on leur connait mais auss pour avoir cette réputation de joie, de bonheur et d’amour (et j’en passe…).Lire la suite »

Se lever du bon pied

Alors que la semaine dernière mes nuits étaient systématiquement coupées, qu’A. effectuait un travail de sape remarquable sur ma patience, sur ma forme et sur mon humeur, ce WE il s’est rattrapé et a été A-D-O-R-A-B-L-E ! Vendredi d’abord, avant même le commencer du WE, je reçois un message avec une photo. Si je suis aussitôt sous le charme, j’ai un petit pincement au coeur… Son premier vrai sourire, il l’aura fait à sa maman alors que je suis au travail.

Vendredi soir, j’ai le droit à quelques grimaces proches du sourire mais rien de plus. Samedi il me semble en avoir vu un ou deux assez furtif, assez pour me contenter, surtout après une presque nuit !

Dimanche, après avoir dormi passé plus de 8h entre deux biberons, et repu comme rarement après un biberon gargantuesque post-grasse-mat (pour lui, pas encore pour nous !!!), il m’a gratifié de nombreux sourires pendant une bonne demi-heure.

Du bonheur à l’état brut, de la guimauve suintait de tous mes ports usb ! Et la journée ne pouvait être que belle ❤smiley

#2015enBillets : Le top 5 de ce qui me fait sentir vraiment bien

Mes envies pour me sentir bien sont fluctuantes en fonction de la journée, le matin par exemple, je me sens bien avec une bonne tasse de café corsé qui va me réveiller, vers 20h… la même tasse mettra en marche mon palpitant et ne me permettra pas de dormir correctement (et je ne parle du petit chieur qui dynamite mes trop courtes périodes de sommeil !).

Les envies qui suivent sont donc orientées en fonction de l’heure d’écriture de ce message…

Numéro 5 : être allongé dans mon lit, toutes lumières éteintes et sans un bruit. Comment ne pas se sentir bien ?

Numéro 4 : être allongé dans mon lit, qu’importe s’il fait nuit…

Numéro 3 : être allongé dans mon lit, qu’importe s’il y a du bruit…

Numéro 2 : être allongé dans mon lit, collé à ma chère et tendre (de manière totalement platonique me convient largement actuellement !)

Numéro 1 : être allongé dans mon lit avec A. couché sur moi, le sentir bouger un peu et finalement le sentir s’endormir avec ses petit bras essayant de m’enlasser. Le bonheur, tout simplement 😉

Bref, qu’importe ce que je fasse, pourvu que je sois allongé dans mon lit 😉

lit

Pour les autres top 5, c’est chez Agoaye !

Run you fools !

Il y a deux semaines j’étais persuadé que le plus dur était derrière moi… Qu’il prenait doucement le chemin de la nuit complète puisqu’il dépassait souvent les 5h du matin avant de se réveiller. Naïf que j’étais… Une semaine loin de chez lui et un changement d’heure plus loin, tout est à refaire !!! Il est à nouveau réglé comme une horloge suisse avec un réveil toutes les 3h… nuits comprises…run_you_fools

La sanction de ma candeur est immédiate… une fatigue en hausse, un mal de crane permanent et une humeur de merde doublé d’une absence totale de patience. Si j’étais resté à flot après les premières semaines, en ce début de semaine j’ai sombré corps et âme.

Que je comprends maintenant ces parents qui se demande pourquoi avoir fait un enfant ? ces parents qui se séparent parce qu’ils n’en peuvent plus ? ces parents qui… Zzz Zzz …

Faites des enfants qu’ils disaient !

Et puis, ça passe, on rebondit après avoir touché le fond parce qu’au fond, attiré par le côté obscur, comment en vouloir à un petit être qui galère d’avoir le nez bouché ? D’avoir des soucis de digestion ? D’avoir simplement faim et d’être totalement déboussolé avec tous ces changements qu’il n’a pas demandé ? On tâche de remettre les compteurs à zéro avec la maman tout aussi fatiguée et on essaie d’avoir des moments à deux, entre deux pleurs, deux biberons et deux siestes…

Le plus dur n’est clairement pas derrière nous, et pourtant pour rien au monde je ne reviendrai en arrière et je ne me séparerai de ce petit monstre ❤

je_suis_son_pere