#2015enBillets : ceci sera mon dernier billet du projet

This is the end…


Depuis un an déjà je participe à ce projet, souvent les sujets m’ont inspiré, parfois un peu moins. Il me semble avoir écrit sur chacun de ces sujets, la plus part du temps à l’heure, mais quelques fois avec quelques jours… quelques semaines de retard. Il fallait que ça reste un plaisir et pas une obligation !

Une année au cours de laquelle j’ai pu découvrir quelques pépites de blogs, y retourner régulièrement et continuer à le faire cette année, et si je ne fais pas de liste c’est principalement par peur d’en oublier (un peu par fainéantise aussi, je confesse…). J’y ai laissé quelques messages, j’y ai échangés. Si en 2014 je me suis rendu compte que nous avions tous des doutes et des interrogations, en 2015, j’ai le sentiment d’avoir plus été dans le partage d’expérience et l’extériorisation.

Je ne suis pas un pèlerin ou un gourou en puissance, mais je tente de faire ce que j’aurai souhaité que l’on fasse pour moi quand j’en avais besoin.

Ce projet a aussi permis de me sortir -un peu- la tête du guidon avec ma toute jeune paternité. Parce qu’au final, si j’en parle beaucoup, c’est à la mesure du changement que cela a opéré dans mon monde, et des changements que cela va encore opérer 🙂

Pour finir, merci à Agoaye pour son projet, son idée et sa motivation ! Tu peux en être fière de toute cette énergie dépensée, surtout quand on pense aux belles émotions dont tu as pu être témoin dans nos billets, mais aussi, toutes celles qui se sont exprimées en silence par tous les lecteurs 😀

Big Hug à toi et à ton projet !

Et c’est avec un peu de tristesse, mais avec le sourire, que je ferme définitivement la parenthèse de ce projet.

#2015enBillets : Mon Noël de rêve

Mon Noël de rêve se déroule forcément en famille, que ce soit la mienne de naissance ou celle par alliance. L’ambiance est chaleureuse, forcément ! Il y a un sapin décoré, un peu de neige à l’extérieur (mais pas trop, il faut pouvoir se déplacer en voiture 😉 ).

noel
Le réveillon débute par une coupe de champagne ou de crémant, toujours ! Des petits fours, des toasts au fois gras et diverses choses caloriques. Petit j’aurai rajouté le saumon, mais c’est devenu trop « accessible » (pas tant que ça non plus, mais petit je le plaçais presque au niveau du caviar) et plus forcément aussi bon avec les élevages intensifs…

Le plat, lorsque l’on est chez ma mère une année sur deux, est toujours le même : Gigot de chevreuil, sauce au vin avec champignon et lardons (une tuerie !!!). Elle n’est plus toute jeune et c’est devenu une habitude ces dernières fois, je l’épaule un peu au fourneau pour lui couper la viande et surveiller un peu. Je me rattrape -un peu- pour toutes ces années passées à m’assoir à table, manger et repartir aussitôt ! Il y a un peu de magie dans l’esprit de Noël non ?

Nöel c’est aussi les cadeaux, même si c’est un peu moins vrai ces dernières années, avec l’arrivée de Junior, j’ai un peu hâte de le voir s’émerveiller avec les cartons… puis avec les jouets le tout sur un fond musical indémodable (et qui me rappel tant de bon souvenir) :

Il a été pourri gâté cette année, les peluches sont plus grosses que lui, rempliraient facilement deux voitures (on n’a clairement pas pu tout ramener) mais il n’est pas encore vraiment intéressé du haut de ses trois mois.

Mon Noël de rêve sera forcément l’occasion de voir les visages s’illuminer en ouvrant le cadeau, et puis, avec mon aide, l’ouverture du cadeau et l’utilisation. Je m’y vois déjà, à monter le circuit de son premier train électrique, comme moi, bien des années auparavant 😉

Les autres Noël sont chez Agoaye !

#2015enBillets : Je gagne au loto

Si je gagnais au loto, en fonction de la somme, voici mes priorités :

  • je quitte mon travail, parce que j’en ai marre et parce que j’ai envie de passer un maximum de temps avec A. Et plutôt que de travailler pour un employeur cherchant à s’enrichir (moi ?) je finirai par donner de mon temps pour les autres… L’idée est plantée, elle n’a pas encore germée et ai-je vraiment besoin de gagner au loto pour donner du temps aux autres ?!
  • on déménage en Alsace, avec N. qui perd son travail l’an prochain ça se fera peut-être sans avoir besoin de gagner au loto ?!
  • on emménage dans une maison avec un petit jardin, une clôture blanche, un chien et un break (ou alors un appart énorme en plein centre ville, sans voisin au-dessus et pénible)
  • je fais rénover la maison de mes grands parents pour en faire un gîte ou un truc dans le style
  • Si vraiment il m’en reste encore beaucoup, en plus de donner quelques coups de pouces à la famille, je m’occupe de A. tout autour du monde.

Mes choix sont un peu égoïste, je pense principalement à moi et à mes proches, mais c’est un peu le principe de ceux qui joue au loto, on y joue pour gagner de l’argent pour soit principalement… C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles je ne joue pas, je préfère mériter mon argent plutôt que de le voir tomber du ciel et d’en perdre tout notion de valeur 😉

Pour d’autres idées si l’on gagne au loto, c’est chez Agoaye !

#2015enBillets : Quand les bisounours font la guerre

La question n’est pas de savoir si oui ou non un bisounours est capable de faire la guerre, mais QUAND ! C’est évident que derrière les peluches qu’on nous montre et les stars de la télé qu’ils sont devenus se cache des êtres terribles… Ils ne sont pas arrivés là par hasard, ils se sont déjà battu pour avoir ce succès qu’on leur connait mais auss pour avoir cette réputation de joie, de bonheur et d’amour (et j’en passe…).Lire la suite »

#2015enBillets : Le top 5 de ce qui me fait sentir vraiment bien

Mes envies pour me sentir bien sont fluctuantes en fonction de la journée, le matin par exemple, je me sens bien avec une bonne tasse de café corsé qui va me réveiller, vers 20h… la même tasse mettra en marche mon palpitant et ne me permettra pas de dormir correctement (et je ne parle du petit chieur qui dynamite mes trop courtes périodes de sommeil !).

Les envies qui suivent sont donc orientées en fonction de l’heure d’écriture de ce message…

Numéro 5 : être allongé dans mon lit, toutes lumières éteintes et sans un bruit. Comment ne pas se sentir bien ?

Numéro 4 : être allongé dans mon lit, qu’importe s’il fait nuit…

Numéro 3 : être allongé dans mon lit, qu’importe s’il y a du bruit…

Numéro 2 : être allongé dans mon lit, collé à ma chère et tendre (de manière totalement platonique me convient largement actuellement !)

Numéro 1 : être allongé dans mon lit avec A. couché sur moi, le sentir bouger un peu et finalement le sentir s’endormir avec ses petit bras essayant de m’enlasser. Le bonheur, tout simplement 😉

Bref, qu’importe ce que je fasse, pourvu que je sois allongé dans mon lit 😉

lit

Pour les autres top 5, c’est chez Agoaye !

#2015enBillets : Si les journées duraient une semaine

Si c’était effectivement le cas, je suppose que je me dirai « si seulement les journées pouvaient durer un mois… ». J’ai constamment l’impression de ne pas avoir le temps ou de passer à côté de choses importantes. J’y travaille un peu, pour profiter de l’instant présent et pour lâcher du leste. On ne peut pas tout faire… Malheureusement !

Si ma journée devait durer une semaine, je souhaiterai ne pas travailler 7x plus, l’intérêt serait minime… Le matin en arrivant, se dire qu’il reste encore 9h x 7 (je n’ose même pas imaginer le chiffre -63- que ça fait !!! ) à travailler dans la journée serait terrible pour le moral ! Pareil pour le sommeil, les nuits seraient plus longues, mais au lieu de me faire réveiller entre 2 et 3 fois… ça serait plutôt entre 14 et 21 fois par nuit (Gloups !!!). Bref, de prime à bord, la journée d’une semaine ne me fait pas rêver…

Si l’on peut faire fi de tous ces désagréments, j’occuperai cette longue journée avec un peu plus de repos, je lirai sans doute beaucoup plus (c’est mon loisir qui souffre plus de mon manque de temps), je passerai probablement plus de temps la manette à la main, mais également à l’extérieur dans la forêt pas loin de l’appart que ce soit en marchant ou en courant.

Mais comme je l’indiquais en début d’article, une fois mon rythme trouvé dans la journée d’une semaine, je souhaiterai gagner encore quelques heures pour en faire plus, toujours plus. Alors au final pour moi, la journée de 24h me suffit amplement et si je ne peux pas tout faire, je tâche de me concentrer sur l’essentiel, tant pis si je ne peux pas essayer tous les nouveaux jeux et toutes les consoles (ou passer l’aspirateur tous les jours !!!)

Devant ce manque d’idée pour les journées à rallonge, je vous propose un tour chez Agoaye pour piocher des occupations pour des journées sans fin !

#2015enBillets : Les mots que je préfère

Un de mes mots préféré c’est « procrastination« . Il y a le mot en lui même, terme savant qui donne l’impression de faire quelque chose d’important et il y a la signification. C’est un peu moi, remettre au lendemain, au surlendemain et encore plus loin tout ce qui m’emmerde ! Et à l’inverse : Glander, ne rien faire et passer mon temps égoïstement derrière le PC ou la télé. C’est un peu ce dont je rêvais silencieusement depuis que Junior est né, mais… il y a toujours un mais… Je l’ai amené en Alsace avec sa maman pour la semaine alors que je travaille de mon côté. Et l’appartement me paraît si vide, si grand, si ennuyeux quand ils ne sont pas là que maintenant que je peux procrastiner l’esprit en paix (en laissant le bordel s’accumuler), je ne rêve que d’une chose, c’est qu’ils reviennent m’occuper à plein temps tout les deux !!!

Les autres mots que j’aime bien son les petits surnom (totalement gaga) que je donne à mon petit souriceau (cela se passe d’explication !), ce demi-pet (en référence aux fuites de gaz permanentes…) ou à Woodstock, l’oisillon punk & blond ami de Snoopy 😉

WoodstockPour les autres perles de la langue française c’est chez Agoaye !

#2015enBillets : dans 5 ans…

Voici comment je me vois dans 5 ans, rien d’irréaliste, il faudra juste que je m’en donne les moyens…

back-to-the-future-delorean

Je ne vivrais plus en région parisienne, je serai dans une maison plus ou moins proche d’une grande ville (Strasbourg serait un bon choix). Je ne souhaite plus avoir de voisin directe en dessous ni au dessus… J’ai croisé trop de « pénibles » pour retenter l’expérience. La maison n’est pas toujours le rêve parce que des voisins, on en a toujours. Mais au moins on ne les entendra plus regarder la télé jusqu’à pas d’heure ou marcher lourdement encore et encore…

J’aurai forcément changé de boulot, pas de télétravail ici et pas nécessairement envie de rester. J’espère ne pas bosser pour me nourrir uniquement mais avoir un boulot qui me plait. Enfin pour ça, même si le boulot n’est pas terrible, c’est au moins 50% à moi de me motiver ! Pourquoi pas tester le boulot en indépendant ?!

A. aura bien grandit en 5 ans, rien qu’à voir en 3 semaines… Il marchera, aura ses dents, parlera, fera des sourires, des caprices, et d’autres joyeusetés qu’il me fera découvrir. Je suis conscient de la chance que l’on a eu de l’avoir aussi, si la santé de la maman le permet et si la chance souhaite persister dans notre famille, dans 5 ans nous serons sans doute à 4 ! Ce n’est pas un objectif à atteindre, mais si c’est le cas, on en profitera bien 😉

Dans ma maison (enfin le nouveau logement), il y aura un espace bureau et plus seulement un coin de chambre pour poser l’ordinateur et mon bric à brac de gadget. Mon petit coin à moi me manque, même si c’est évident qu’il est actuellement mieux utilisé par le petit bonhomme, je reste un peu frustré de devoir déballer puis remballer mon bordel lorsque je veux l’utiliser… Le point positif, c’est que je l’utilise moins ce bordel… 😉

Bref, si je dois résumer, j’ai quelques attentes pour ces 5 prochaines années, si cela ne se produit pas dans ce laps de temps, il en faudra sans doute 5 de plus ou encore 5 de plus. Je ne souhaite pas me mettre de pression sur cet avenir, je compte simplement profiter un peu plus de l’instant présent qui m’amènera doucement vers ce +5ans.

Pour les autres futurs, c’est chez Agoaye !

#2015enBillets : un vrai moment de détente

Le vrai moment de détente pour moi c’est au réveil, pendant les vacances, à me prendre un petit déjeuner tranquillement avec un café et des tartines beurre + confiture (je me prends trop rarement le temps de les faire). Le tout suivis d’une session lecture d’un bon roman SF, sans contrainte de temps…

Rien d’électronique, rien de bien compliqué, juste du plaisir simple pour se détendre 😉tartine_cafePour les autres moments de détente, c’est chez Agoaye !