Parenthèse de fin d’année

En choisissant le titre, je me suis dis qu’en ce moment ma vie est une succession de parenthèse. C’est sans doute le lot de tous les parents d’un jeune enfant, cela requiert une attention régulière et cela empêche souvent de pouvoir se concentrer ou de faire quelque chose sur une longue durée (plus de 30min /!\).

Je suis presque content de retourner au boulot pour me changer les idées, mais en vrai je n’ai pas du tout envie d’y retourner. Cela me fait clairement chier ! De mes collègues, je n’ai eu aucun message de bonne année ou de joyeux noël, d’ailleurs lorsque j’en ai envoyé, je n’ai eu aucune réponse… J’avais des amis… J’ai des collègues… Je ne souhaite plus faire d’effort.

Avec Junior, en ce moment est assez dure, il nous occupe bien depuis notre séjour en Alsace. Nous avons vu beaucoup de monde, et si au début il ne bronchait pas, il a vite attrapé un rhume et a été complétement déboussolé sur la fin de notre séjour. On a d’ailleurs levé un peu le pied et l’on a pas pu voir tout le monde 😦

Pour lui le rhume l’a rendu plus fatigué et plus grognon, pour nous c’était un peu la « découverte ». La colère au début, contre des parents qui ont laissé tousser leur enfant sur lui. Elle est passé assez vite, de toute manière, il en fallait une première fois… L’inquiétude en voyant ce petit bonhomme galérer lorsqu’il respirait. La tristesse en le torturant pour nettoyer son petit nez. La fatigue après de trop nombreuses nuits à veiller sur lui alors qu’il dormait de nouveau avec nous de manière bruyante !

Ce séjour en Alsace a aussi été l’occasion de se confronter au passage chez les grands parents. Avec tout ce que ça implique, notre enfant, nos règles et pas les leurs ! Ça n’a pas été vraiment difficile, mais ça ne s’est pas fait sans friction : Non il ne faut pas aller le voir tout de suite s’il pleure, non il ne faut pas lui parler quand il se réveiller la nuit, ni le prendre dans ses bras ! Et le pire, c’est qu’une fois de retour à la maison, Junior s’est habitué à être porté souvent pour ne pas le voir pleurer… Dur retour à la réalité pour lui… et surtout pour nous les parents, tendus et à cran tous les deux.

Et … de comprendre pourquoi les jeunes parents achètent des breaks ou des monospaces ! A l’aller, la voiture est quasi-pleine avec les bagages, quelques cadeaux, et les affaires du petits. Et au retour… on n’a pas pu tout amener tellement la voiture était chargée !!! Je ne me doutais pas que l’on puisse en mettre autant dans notre voiture… ni qu’un petit puisse recevoir autant de cadeau !!!!!!

Côté loisir égoïste, j’ai profité de la PS4 à raison de 15-20min par-ci par-là, l’occasion de découvrir l’univers assassins creed et de pleurer l’absence de temps libre. J’ai prévu de le finir d’ici 2025 d’ailleurs 😉

Une autre parenthèse se ferme avec les débuts de Junior chez l’assistante maternelle. Il grandit décidément trop vite ce petit, et plus j’y pense, plus je me dis que je n’en profite pas assez avec le rythme de fou de ma vie actuelle… Trop de parenthèses tuent les parenthèses…

Cet article est à l’image de mes pensées actuelles : décousues. Si par moment il semble triste, je ne m’arrête pas sur ces points, je les évacue ici. En résumé, je suis globalement heureux, fatigué physiquement et moralement, mais heureux surtout quand j’entends des gazouillis et que je le vois sourire 😉

IMG_1322

J’allais oublier… Bonne année tout le monde !!!

#2015enBillets : dans 5 ans…

Voici comment je me vois dans 5 ans, rien d’irréaliste, il faudra juste que je m’en donne les moyens…

back-to-the-future-delorean

Je ne vivrais plus en région parisienne, je serai dans une maison plus ou moins proche d’une grande ville (Strasbourg serait un bon choix). Je ne souhaite plus avoir de voisin directe en dessous ni au dessus… J’ai croisé trop de « pénibles » pour retenter l’expérience. La maison n’est pas toujours le rêve parce que des voisins, on en a toujours. Mais au moins on ne les entendra plus regarder la télé jusqu’à pas d’heure ou marcher lourdement encore et encore…

J’aurai forcément changé de boulot, pas de télétravail ici et pas nécessairement envie de rester. J’espère ne pas bosser pour me nourrir uniquement mais avoir un boulot qui me plait. Enfin pour ça, même si le boulot n’est pas terrible, c’est au moins 50% à moi de me motiver ! Pourquoi pas tester le boulot en indépendant ?!

A. aura bien grandit en 5 ans, rien qu’à voir en 3 semaines… Il marchera, aura ses dents, parlera, fera des sourires, des caprices, et d’autres joyeusetés qu’il me fera découvrir. Je suis conscient de la chance que l’on a eu de l’avoir aussi, si la santé de la maman le permet et si la chance souhaite persister dans notre famille, dans 5 ans nous serons sans doute à 4 ! Ce n’est pas un objectif à atteindre, mais si c’est le cas, on en profitera bien 😉

Dans ma maison (enfin le nouveau logement), il y aura un espace bureau et plus seulement un coin de chambre pour poser l’ordinateur et mon bric à brac de gadget. Mon petit coin à moi me manque, même si c’est évident qu’il est actuellement mieux utilisé par le petit bonhomme, je reste un peu frustré de devoir déballer puis remballer mon bordel lorsque je veux l’utiliser… Le point positif, c’est que je l’utilise moins ce bordel… 😉

Bref, si je dois résumer, j’ai quelques attentes pour ces 5 prochaines années, si cela ne se produit pas dans ce laps de temps, il en faudra sans doute 5 de plus ou encore 5 de plus. Je ne souhaite pas me mettre de pression sur cet avenir, je compte simplement profiter un peu plus de l’instant présent qui m’amènera doucement vers ce +5ans.

Pour les autres futurs, c’est chez Agoaye !

L’histoire de quelques rides de plus…

Et une bougie de plus à souffler sur mon gâteau ! Encore que, cette année, sur le mini gâteau surprise que m’a apporté ma chérie il n’y avait qu’une seule bougie -pour marquer le coup, ça lui a demandé un sacré effort de le faire – et ça m’a fait bien plaisir 😉

Le hasard du calendrier (ou pas ?!) a voulu que mini-moi soit prévu pour à peu près la même période que moi. Déjà en temps normal je n’y fais que moyennement attention. Cette année, mon passage de cap (Je suis désormais plus proche des 40 que des 30…) n’aura que peut occupé mon esprit et celui de mon entourage. Le plus important est évidemment comment se porte la futur maman, le futur bébé et quand va-t-il arriver ? Est-on prêt ? (non – mais on ne l’est jamais parait-il !)Lire la suite »

#2015enBillets : J’aimerai mais n’ose pas…

J’aimerai avoir un costume noir, dormir le jour et sauver le monde la nuit avec tout un tas de gadget, mais je n’ose pas.

J’aimerai être miliardaire, brasser des sommes folles d’argent, faire face à des faux amis qui en ont après mon argent, mais je n’ose pas.

Plus sérieusement, le seul truc réaliste que j’aimerai mais que je n’ose pas c’est poser ma dém, lâcher mon appart et retourner vivre dans la région qui m’a vu grandir. Jusqu’à présent je n’ai pas encore osé le faire. Ce n’est pas pour tout de suite avec l’arrivée de mini-moi, mais c’est un doux rêve qui me fait tenir quand je passe une journée de merde à cause du boulot/transport/micro-appart/etc…

Pour d’autres rêves inassouvis c’est chez Agoaye.

53 billets en 2015 : Un jour qui a changé ma vie

Autant être honnête tout de suite, je pense que je n’ai pas encore vécu de journée qui à elle seule a changé ma vie. J’ai vécu des journées de fou, des journées magiques, des journées de merdes et des journées quelconques et bien d’autres. Mais aucune ne peut se targuer d’avoir changé ma vie de façon claire, net et sans discussion possible.

S’il devait y avoir une espèce de concours à la sauce Eurovision ou Top Chef pour sélectionner une journée qui aurait le droit à se titre, je trouverai évidemment quelques journées remarquables, mais… il y aurait toujours un mais… Pour chacune de ces journées.Lire la suite »

Mai(s) le boulot !!!

theatreC’est bientôt la fin des ponts de Mai, le rythme était un peu plus cool. L’atmosphère était plutôt correct, en parti parce que le nouveau responsable était parti en congé… Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, c’est le retour au rythme normal de boulot. Avec, pour changer, un projet enfin intéressant qui me permettra de me motiver un peu plus.Lire la suite »

Lever le pied…

aspirine2014 a été une année de répits, mes migraines avaient cessées et je dois dire que je ne m’en portais pas plus mal. Pour 2015 c’est une autre histoire… Je crois que mon corps tente de me faire comprendre par tous les moyens que je dois changer quelque chose dans mon rythme actuel. Au début d’année c’est mon dos et ce dernier a passé le relais aux migraines.Lire la suite »

Pensées positives

Histoire d’avoir/garder le sourire, voici la liste de mes pensées positives :

  1. La météo est clémente, le printemps est là et ce fut un vrai plaisir que de courir hier soir même si j’ai souffert de ma pause de ces 15 derniers jours.
  2. J’ai beau regarder dehors, Winter is coming ! Je n’ai pas encore attaqué la saison V, mais ce n’est qu’une question de temps avant que je puisse comparer les livres avec la série TV (Je parle de GoT – a song of ice and fire).
  3. Je vais aussi devoir choisir entre GTA V qui vient de sortir et la nouvelle saison de Diablo3 qui débute pour mon temps de jeu, que dis-je, ma dose de drogue hebdomadaire, être Geek est souvent synonyme de Gamer…
  4. Sans aucun doute le point le plus important, passer du temps avec la mère en devenir, si c’est compatible avec les points « 1 » et « 2 » ça l’est un peu moins avec le point « 3 » (surtout que top chef s’arrête la semaine prochaine !)
  5. Dans environ 5.5 mois je serai un papa ! Rien à signaler de ce côté si ce n’est que tout se passe plutôt bien. Comme pour Sweetheart, mon ventre commence un peu à s’arrondir à force de manger, si le point « 1 » persiste, je n’aurai pas d’excuse pour y remédier…

Il n’en faut pas moins pour garder le sourire… et ça fait seulement 2 jours que je suis de retour au boulot et je ne m’y sens plus du tout à ma place, dur…

Et depuis notre retour à l’appart, si ce n’est pas la voisine du dessous qui met sa télé à fond, c’est les voisins du dessus qui nous réveille la nuit…

Garder le sourire… Je me le répète en relisant les 5 points ci-dessus, tel un mantra !

smile

Patience…

patienceCe n’est clairement pas une qualité à laquelle je penserai si l’on demandait de me décrire. Et pourtant j’ai fait d’énorme progrès dans le domaine. Je partais de tellement loin étant jeune… Et je constate au quotidien que s’il y a du mieux, tout n’est pas parfait et j’ai un peu de marge de progression.Lire la suite »

Le boulot…

comptageCa fait bien longtemps que je ne m’amuse plus au travail, amuser dans le sens faire des choses qui m’intéresse, qui me donne l’impression d’évoluer et qui m’offre un challenge motivant. A vrai dire, j’ai l’impression que passé les 6 premiers mois dans cette entreprise, ce sentiment avait disparu. J’ai mis 2-3 ans à m’en rendre compte totalement, mais je ne voulais pas me l’avouer. Le travail a toujours été une chose importante pour moi et une source d’épanouissement.

Lire la suite »