Peur parentale

Ce matin celle que j’aime et qui va bientôt devenir maman m’a réveillé effrayée, mini-nous ne bouge plus qu’elle me dit. Elle se met sur le dos, ce qui normalement le fait bouger, rien. Je caresse le ventre, elle fait de même, rien. Je la sens qui commence à imaginer le pire, moi aussi. Je fais mon possible pour rester calme. Les secondes durent des heures, les minutes des journées. On appuie un peu plus fort, toujours rien. Le ventre semble plus mou que d’habitude et on devine où il est placé, c’est un peu plus dur. On le pousse un peu, beaucoup, mais pas trop non plus. Il dort sans doute, je l’espère en tout cas à ce moment là. La scène a duré environ 10min, une éternité. Et finalement il s’est décidé à bouger, assez timidement, assez mollement, mais il a bougé. L’air de dire « laissez-moi dormir » !!!

La future maman a fondue en larme, et pour ma part j’avoue avoir été un peu sonné et soulagé… Il s’en passe des choses dans la tête des futurs parents dans ces moments là.

On peut encore le perdre -de mettre des mots sur ce que j’ai ressenti ce matin me met mal à l’aise-, je n’ose pas imaginer ce que ça serait, pour moi, pour elle, pour nous. Mais je n’ai pas envie de m’arrêter de vivre, je n’ai pas envie d’y penser trop. Je vais mettre cette éventualité ici sur le blog, dans cet article passer à autre chose… Continuer à vivre normalement avec l’espoir et la joie de l’accueillir dans 2.5mois !

Je commencer à pendre la mesure de ce que c’est d’être papa, s’inquiéter pour son petit… Et accepter que l’on ne gère pas tout. Ça contre-balance -un tout petit peu- les émotions fortes que l’on a lors des écho, lorsqu’il bouge et bien d’autres à venir 😉

Vivement qu’Août arrive, on a rien d’autre de prévu que travailler -un peu- et se reposer beaucoup !!!

Emotions en grand écart

grand écart2015 sera décidément une année riche en émotion.

  • La joie du premier jour de l’année, un bon repas pour finir l’année passée, un feu d’artifice brumeux pour démarrer la nouvelle et le tout arrosé d’un peu de champagne.
  • L’incompréhension et le choc des cultures qui se produit à deux pas de chez nous, en ce fameux 7 janvier où tout un pays est devenu Charlie
  • La joie d’apprendre que Sweetheart est enceinte. Un peu plu tard de voir une première échographie sous la forme d’un gros amas de cellule. Et cette semaine de voir et d’entendre pour la première fois le coeur qui bat à 162 bpm. C’est le genre de détail qui resteront gravé dans ma mémoire et qui me donne un sourire en béton armé.
  • La surprise/crainte/peur suite à l’annonce ce matin que la société de Sweetheart allait fermer. Ca n’est jamais agréable de l’apprendre, je l’ai déjà vécu plusieurs fois dans ma courte vie professionnelle. Mais je veux le prendre comme quelque chose de positif, le choc que l’on attendait pour prendre un nouveau départ, ailleurs…

On est que Vendredi 13 (ahh !!!) Février et déjà 2015 me semble bien remplit niveau émotion. J’attends avec impatience la prochaine vague de bonheur qui devrait arriver fin-mars avec la prochaine écho 😉