#2015enBillet & en retard : Ce jour là j’ai pleuré de joie

happyLe hic pour cet article, c’est que je ne pleure jamais (enfin rarement… mais on ne va pas écorner mon image de mec qui ne pleure JAMAIS tout de suite, les allergies ne comptent pas…) ni de tristesse parce que ça reste coincé quelque part dans la gorge, ni de joie parce que voila ! Et pourtant, y bien y penser, j’aurai pu pleurer plusieurs fois dans ma bien longue existence.Lire la suite »