Voila, c’est fini…

Pour reprendre les paroles de Jean-Louis Aubert, voila c’est fini. C’est ici que s’arrête ce blog, que le point final est mis à cette période de ma vie de G33k en transition.

C’était dans les tuyaux depuis quelques semaines, quelques mois sans doute, et tel un patient malade, j’ai souhaité le porter encore un peu. Continuer encore et encore, repoussant ce qui était prévu, de mettre un point final à ce chapitre de ma vie durant lequel j’ai touché le fond pour finalement remonter.

Merci à ceux qui m’ont lu, commenté ou même liké. Merci à toi aussi mon blog pour m’avoir permis de m’exprimer, de poser par écris ce que je n’arrivais pas à dire à voix haute à mes proches.

Peut-être que j’éprouverai un jour le besoin de m’exprimer à nouveau, je me lancerai dans une nouvelle aventure, un nouveau blog (qui aura pour thème ma paternité et mon côté geek), mais ça ne sera assurément plus ici et plus sous cette identité. La page est définitivement tournée.

Salut 😉

Publicités

IV

4bougiesC’est pile le nombre de mois du petit bonhomme. Il frôle les 7kg, il a déjà plus que doublé son poids, en même temps il ne rechigne que rarement devant le sacro-saint biberon ! D’ici début février, on a prévu la diversification, il débutera sans doute par la carotte… On se laisse encore un peu de temps avant d’y passer, parce que finalement, ces 4 mois seront passé trop rapidement et on (enfin surtout moi) souhaite avoir encore un peu notre petit bébé.

Un peu comme le premier mois, le deuxième et… le troisième ! Je sais, je radote comme sans doute tous les jeunes parents le font, mais les premiers mois de cette merveille me donne l’impression de ne pas pu en avoir profité suffisamment.

C’est en tout cas ce que je me suis dis, il n’y a pas si longtemps, alors qu’il venait de s’endormir dans mes bras, ce n’était pas arrivé depuis si longtemps… Dans ces moments là, je suis totalement conquis et j’en viens presque à oublier tout ce qu’il y a autour comme la fatigue (Est-ce qu’on en ressort un jour de cet état ?), râles, biberons difficiles, et grognement dans son sommeil vers 3-4-5h du mat…

Joyeux Mois’niversaire A. !

Chat noir…

Ce premier mois de l’année a été particulièrement chargé à la rubrique nécrologie pour nos amis les stars. Pour ma part, c’est également le cas au niveau de matériel hi-tech. Mon ordi fixe fait des ratés dès que je tente une session de jeu (est-ce un signe ? dois-je définitivement lacher l’affaire ?) et ma liseuse dont l’écran est cassé sans porter aucune trace…

Ce n’est que du matériel, ce n’est rien de vraiment vitale et de toute manière je n’ai pas super le temps de l’utiliser, mais quand même, ça me gonfle et je souhaite le remplacer (ce qui à un coût…).

Je n’ose plus sortir mon smartphone ni lancer une session de jeu PS4… le mauvais oeil rôde…

chatnoir.jpg

Home sweet home

Ces derniers jours n’ont pas été des plus faciles, toujours cette sombre histoire de fatigue (faites des enfants…), de temps qui manque (faites des enfants j’ai dit !!!) et l’envie de changer de boulot (faites des … CV !)…

Et pourtant il y a toujours un rayon de soleil qui illumine, voir irradie ma journée : chaque soir, quand j’arrive à la maison et que mon fils me fait la fête avec des cris, des sourires et tout un tas d’expression qui traduisent son bonheur et sa joie de me voir ! Hier soir la fête a duré un bon quart d’heure et s’est soldé par un hoquet 😉

Et je dois avouer que pendant ces quelques minutes tous mes tracas quotidiens s’envolent, loin !

smile

Flash back

Il y a bientôt un an j’apprenais que j’allais devenir papa. Je me souviens très bien de la mise en situation. Cela faisait 2-3 jours que la futur maman tentait les yeux doux pour m’envoyer à la pharmacie de quartier chercher un test de grossesse. 2-3 jours à m’imaginer la scène qui n’a pas manqué d’arriver : moi devant le rayon à tenter de choisir LE test, entre l’électronique full HD-wifi-blutooth, le sans-marque-par-cher et… les milliers de milieu de gamme.

Et puis je l’ai ramené à la maison, un samedi, on a ouvert la boite, lu, relu et lu encore le mode d’emploi.

On a encore du attendre un peu le temps d’un passage à petit coin. Et je me vois encore attendre l’apparition des deux barres bleues. Me disant, est-ce qu’elles vont apparaitre ? si oui, clairement ? Et milles autres questions pendant ces 30 secondes qui m’ont paru une éternité.

Le verdict est tombé… 2 barres ! Nous n’en revenions pas, tellement heureux et en même temps tellement peur de s’enflammer pour rien. Était-ce vraiment vrai ? Le verdict a été confirmé le lundi suivant après une prise de sang.

La machine était en marche, pour le meilleur et le pire, mais surtout le meilleur ! Et le compte à rebours était lancé… plus que 8 mois !

comptage

J’veux du soleil !!!

Je ne sais pas si c’est le temps… le triste anniversaire dont tout le monde parle, le fait que mon petit a fait ses premières heures chez la nounou, ou, une année de plus? mais ce janvier est un peu comme chaque année, le mois de trop qui arrive après Noël.

Ce n’est pas un hasard sur le jour le plus déprimant de l’année est le 3ème lundi de Janvier selon le très sérieux wikipédia. Certes ce n’est que le 2ème lundi demain, c’est dire !!!

Bref, We ce we tire sa révérence et ne restera pas dans les annales. Je suis presque content de retourner au travail demain… Presque !

#2015enBillets : ceci sera mon dernier billet du projet

This is the end…


Depuis un an déjà je participe à ce projet, souvent les sujets m’ont inspiré, parfois un peu moins. Il me semble avoir écrit sur chacun de ces sujets, la plus part du temps à l’heure, mais quelques fois avec quelques jours… quelques semaines de retard. Il fallait que ça reste un plaisir et pas une obligation !

Une année au cours de laquelle j’ai pu découvrir quelques pépites de blogs, y retourner régulièrement et continuer à le faire cette année, et si je ne fais pas de liste c’est principalement par peur d’en oublier (un peu par fainéantise aussi, je confesse…). J’y ai laissé quelques messages, j’y ai échangés. Si en 2014 je me suis rendu compte que nous avions tous des doutes et des interrogations, en 2015, j’ai le sentiment d’avoir plus été dans le partage d’expérience et l’extériorisation.

Je ne suis pas un pèlerin ou un gourou en puissance, mais je tente de faire ce que j’aurai souhaité que l’on fasse pour moi quand j’en avais besoin.

Ce projet a aussi permis de me sortir -un peu- la tête du guidon avec ma toute jeune paternité. Parce qu’au final, si j’en parle beaucoup, c’est à la mesure du changement que cela a opéré dans mon monde, et des changements que cela va encore opérer 🙂

Pour finir, merci à Agoaye pour son projet, son idée et sa motivation ! Tu peux en être fière de toute cette énergie dépensée, surtout quand on pense aux belles émotions dont tu as pu être témoin dans nos billets, mais aussi, toutes celles qui se sont exprimées en silence par tous les lecteurs 😀

Big Hug à toi et à ton projet !

Et c’est avec un peu de tristesse, mais avec le sourire, que je ferme définitivement la parenthèse de ce projet.

#2015enBillets : Mon Noël de rêve

Mon Noël de rêve se déroule forcément en famille, que ce soit la mienne de naissance ou celle par alliance. L’ambiance est chaleureuse, forcément ! Il y a un sapin décoré, un peu de neige à l’extérieur (mais pas trop, il faut pouvoir se déplacer en voiture 😉 ).

noel
Le réveillon débute par une coupe de champagne ou de crémant, toujours ! Des petits fours, des toasts au fois gras et diverses choses caloriques. Petit j’aurai rajouté le saumon, mais c’est devenu trop « accessible » (pas tant que ça non plus, mais petit je le plaçais presque au niveau du caviar) et plus forcément aussi bon avec les élevages intensifs…

Le plat, lorsque l’on est chez ma mère une année sur deux, est toujours le même : Gigot de chevreuil, sauce au vin avec champignon et lardons (une tuerie !!!). Elle n’est plus toute jeune et c’est devenu une habitude ces dernières fois, je l’épaule un peu au fourneau pour lui couper la viande et surveiller un peu. Je me rattrape -un peu- pour toutes ces années passées à m’assoir à table, manger et repartir aussitôt ! Il y a un peu de magie dans l’esprit de Noël non ?

Nöel c’est aussi les cadeaux, même si c’est un peu moins vrai ces dernières années, avec l’arrivée de Junior, j’ai un peu hâte de le voir s’émerveiller avec les cartons… puis avec les jouets le tout sur un fond musical indémodable (et qui me rappel tant de bon souvenir) :

Il a été pourri gâté cette année, les peluches sont plus grosses que lui, rempliraient facilement deux voitures (on n’a clairement pas pu tout ramener) mais il n’est pas encore vraiment intéressé du haut de ses trois mois.

Mon Noël de rêve sera forcément l’occasion de voir les visages s’illuminer en ouvrant le cadeau, et puis, avec mon aide, l’ouverture du cadeau et l’utilisation. Je m’y vois déjà, à monter le circuit de son premier train électrique, comme moi, bien des années auparavant 😉

Les autres Noël sont chez Agoaye !

Parenthèse de fin d’année

En choisissant le titre, je me suis dis qu’en ce moment ma vie est une succession de parenthèse. C’est sans doute le lot de tous les parents d’un jeune enfant, cela requiert une attention régulière et cela empêche souvent de pouvoir se concentrer ou de faire quelque chose sur une longue durée (plus de 30min /!\).

Je suis presque content de retourner au boulot pour me changer les idées, mais en vrai je n’ai pas du tout envie d’y retourner. Cela me fait clairement chier ! De mes collègues, je n’ai eu aucun message de bonne année ou de joyeux noël, d’ailleurs lorsque j’en ai envoyé, je n’ai eu aucune réponse… J’avais des amis… J’ai des collègues… Je ne souhaite plus faire d’effort.

Avec Junior, en ce moment est assez dure, il nous occupe bien depuis notre séjour en Alsace. Nous avons vu beaucoup de monde, et si au début il ne bronchait pas, il a vite attrapé un rhume et a été complétement déboussolé sur la fin de notre séjour. On a d’ailleurs levé un peu le pied et l’on a pas pu voir tout le monde 😦

Pour lui le rhume l’a rendu plus fatigué et plus grognon, pour nous c’était un peu la « découverte ». La colère au début, contre des parents qui ont laissé tousser leur enfant sur lui. Elle est passé assez vite, de toute manière, il en fallait une première fois… L’inquiétude en voyant ce petit bonhomme galérer lorsqu’il respirait. La tristesse en le torturant pour nettoyer son petit nez. La fatigue après de trop nombreuses nuits à veiller sur lui alors qu’il dormait de nouveau avec nous de manière bruyante !

Ce séjour en Alsace a aussi été l’occasion de se confronter au passage chez les grands parents. Avec tout ce que ça implique, notre enfant, nos règles et pas les leurs ! Ça n’a pas été vraiment difficile, mais ça ne s’est pas fait sans friction : Non il ne faut pas aller le voir tout de suite s’il pleure, non il ne faut pas lui parler quand il se réveiller la nuit, ni le prendre dans ses bras ! Et le pire, c’est qu’une fois de retour à la maison, Junior s’est habitué à être porté souvent pour ne pas le voir pleurer… Dur retour à la réalité pour lui… et surtout pour nous les parents, tendus et à cran tous les deux.

Et … de comprendre pourquoi les jeunes parents achètent des breaks ou des monospaces ! A l’aller, la voiture est quasi-pleine avec les bagages, quelques cadeaux, et les affaires du petits. Et au retour… on n’a pas pu tout amener tellement la voiture était chargée !!! Je ne me doutais pas que l’on puisse en mettre autant dans notre voiture… ni qu’un petit puisse recevoir autant de cadeau !!!!!!

Côté loisir égoïste, j’ai profité de la PS4 à raison de 15-20min par-ci par-là, l’occasion de découvrir l’univers assassins creed et de pleurer l’absence de temps libre. J’ai prévu de le finir d’ici 2025 d’ailleurs 😉

Une autre parenthèse se ferme avec les débuts de Junior chez l’assistante maternelle. Il grandit décidément trop vite ce petit, et plus j’y pense, plus je me dis que je n’en profite pas assez avec le rythme de fou de ma vie actuelle… Trop de parenthèses tuent les parenthèses…

Cet article est à l’image de mes pensées actuelles : décousues. Si par moment il semble triste, je ne m’arrête pas sur ces points, je les évacue ici. En résumé, je suis globalement heureux, fatigué physiquement et moralement, mais heureux surtout quand j’entends des gazouillis et que je le vois sourire 😉

IMG_1322

J’allais oublier… Bonne année tout le monde !!!