Patience…

La patience n’est clairement pas un point fort pour moi. Je commence par dire cela pour éviter de tourner autour du pot pendant 10 phrases, mais je m’égare 😉
Je pense savoir faire preuve d’empathie, habituellement, quand ma patience n’est pas à bout… Et ce WE, ma patience a été mis à contribution / bousculer / écrasée / inexistante. En voici les principales raisons.

Tout d’abord, je suis arrivé en WE sur les rotules, après une semaine usante et de la fatigue accumulée depuis trop longtemps… Je voulais juste passer une WE « tranquillou » mais je savais par avance que ça n’allait pas être le cas. J’étais déjà dans les starting block pour râler / me fermer comme une huître. Sweetheart nous a prévu un WE chez des amis où l’on allait rejoindre sa soeur qui y passait sa semaine. On en profiterait pour la ramener chez nous avant qu’elle ne rentre chez elle le dimanche…

J’avais évidemment fait mettre des clauses d’annulations (qui étaient caduques dès le départ, mais depuis le temps que je suis avec SH, je devrais le savoir…) en fonction de la météo, ou simplement de l’envie que j’avais d’y aller. Je ne suis bien évidemment jamais obligé de rien faire, sauf que quand je ne veux pas, à force d’insister je cède… (mais ma patience se retrouve amputée de moitié ! on y reviendra). Durant la semaine, SH échangeait avec sa soeur qui se lamentait du déroulement de la semaine. Elle avait l’impression de ne pas faire grand chose et voulait en faire plus…

Voyant le truc venir gros comme un camion, le WE que je souhaitais cool allait devenir un WE actif… Il en faut pas plus pour réduire encore le peu de patience qu’il me restait. Et on était pas parti…

Résultat, on est parti malgré mon envie de « on s’en fou, on n’y va pas, on a qu’à se cacher sous les draps et commander des pizzas ». Jusque là je m’en serai accommodé, sauf que… Comme je m’y attendais, le WE n’a pas été tranquillou… Pour moi, Sweetheart et sa soeur. Nos amis ont continué sur leur rythme zen, ils avaient bien raison (et bien de la chance !). J’avais beau essayer de donner mon avis ou dire ce que j’avais envie de faire. Au mieux, on n’en tenait pas compte, au pire on faisait l’inverse… Il avait été décidé que le temps perdu devait être rattrapé, et c’est ce qui devait être fait !

Ma patience en avait profité pour se faire la malle, et je me suis refermé petit à petit. Ma manière de protester, pas forcément la plus intelligente, mais c’est un reflex pour moi. Pour éviter d’aller au conflit, de peur d’être méchant involontairement.

Le WE est fini et je suis encore bien frustré de son déroulement, la pression est redescendu, ma patience revenue, et je compte en discuter avec Sweetheart… Je comprends qu’on prenne soin et qu’on fasse attention à ses proches, je ne lui demande pas non plus de choisir… Sauf que de temps en temps, qu’on ne m’oblige pas ou qu’on n’insiste pas pour que je fasse des choses dont je n’ai pas envie ! Surtout quand je n’ai pas de patience…

« Le meilleur remède pour tous les problèmes, c’est la patience.  »
de Plaute (si seulement !!!)

8 réflexions sur “Patience…

  1. Parfois lorsqu’on à l’impression que tout le ligue contre nous et que rien ne pourrai faire amélioré la situation il vaut mieux partir de son côté et en profité pour se ressourcer. Bien que la solitude ne sois pas comparable à un paisible we à deux peut être que quelques moments volés sur le tas en écoutant de la musique avec un bon petit verre ou avec un livre peuvent être le plus coup de pousse d’une journée 🙂

    J’aime

    • On en a discuté avec ensemble et elle était d’accord avec moi, sauf qu’elle ne veut pas entrer en conflit/embêter/vexer sa soeur !
      Du coup, je joue les dommages collatéraux…

      J’aime

    • Entre toi et sa soeur c’est avec ça soeur qu’elle devrait s’expliquer, on à toujours des conflit/embêtement/vexation avec ces frères et soeurs (ça fait partit de la définition je pense 😉 ). Mais justement ça ne change rien au fait qu’on tient les uns aux autres.

      J’aime

      • C’est justement parce qu’on tient à l’autre que c’est pas toujours facile de dire ce qu’il ne va pas… de peur de faire mal, de blesser, de vexer !
        Et en plus, j’ai omis volontairement de dire qu’elles étaient jumelles :-O

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s